La première promotion des médecins congolais formés depuis 2013 à Cuba est rentrée en République du Congo le 11 septembre 2020. Elle a traversé le ciel au dessus de l’océan Atlantique. A leur arrivée, ils ont été accueillis à l’aéroport international de Maya-Maya à Brazzaville par Monsieur Clément Mouamba, Premier Ministre, Chef du Gouvernement. On notait à ses côtés la présence de quelques membres du Gouvernement et de l’ambassadeur de Cuba au Congo.

Des médecins, techniciens et spécialistes congolais diplômés à Cuba en 2020

arrivée des médecins à leur arrivée à Brazzaville

De nombreux jeunes étudiants de la première promotion étaient arrivés à Cuba en 2013 pour y recevoir une formation en médecine. Il a fallu sept (7) années pour voir leur cycle de formation prendre fin en 2020. A ce propos, ils ont combattu et vaincu les multiples difficultés rencontrées durant ce long séjour de formation à Cuba.

Après leur formation, un effectif de 256 médecins a été formé et diplômé dans les différentes facultés de l’Université des Sciences Médicales de La Havane. En plus, d’autres attendent de terminer leur cycle de formation.

A propos, pour marquer la fin de leur formation, et comme de coutume, une cérémonie de remise symbolique de leurs diplômes a eu lieu le 29 juillet 2020 à La Havane.

Malgré une attente du retour parfois marquée d’incertitudes dans les préparatifs du voyage, les 256 finalistes médecins, techniciens et spécialistes ont finalement effectué leur retour triomphal, le 11 septembre 2020 à Brazzaville.

Un embarquement de masse à l’aéroport international JOSE MARTI de La Havane

Le 10 septembre 2020, l’aéroport international JOSE MARTI de La Havane a connu spécialement une nouvelle affluence des grands jours. Pourtant, ce n’était pas pour renouer avec la coutume. Car, du reste, pour cause de pandémie de Covi-19 à travers le monde, le confinement oblige encore l’extension des restrictions conjoncturelles.

Ainsi, l’embarquement des 256 finalistes médecins, techniciens et spécialistes récemment diplômés à Cuba s’est déroulé dans de bonnes conditions. Les cœurs de tous battaient à l’unisson de voir s’ouvrir enfin la destination de Brazzaville. Affrété par le Gouvernement de la République du Congo, le vol spécial d’une compagnie espagnole a effectivement tenu son rendez-vous.

De son côté, Son Excellence le Professeur Rosalie KAMA NIAMAYOUA, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Congo à Cuba, était présente. Evidemment, c’est elle qui a conduit la délégation, en cette qualité, pour accompagner le contingent des finalistes à Brazzaville. Aussi, la délégation comptait trois (3) membres du personnel diplomatique de l’Ambassade du Congo à La Havane. A l’aéroport, tout le personnel diplomatique était mobilisé au grand jour. Pour les détails, parmi les 256 finalistes, on notait 256 médecins, 6 techniciens en électro-médecine et 4 médecins spécialistes. Dans ce contingent, d’autres compatriotes devaient également regagner le Congo.

médecins congolais au départ de La Havane

Un voyage sans bagages excédentaires dans le strict respect des consignes données

Cependant, un fait a prolongé la durée du checking à l’aéroport. La plupart des passagers n’a pas respecté les consignes officielles relatives à la limitation du nombre des bagages individuels exigés et du poids autorisé. Par conséquent, confrontés à cette réalité, nombreux voyageurs ont du se défaire de leurs bagages et contenus excédentaires. Car il fallait respecter les exigences d’embarquement pour ce vol charter: un bagage de 20 kg en soute et un autre de 10 kg en main pour chaque voyageur. Certains murmures ont qualifié cette mesure de trop restrictives, contrairement aux normes habituelles.

De son côté, la compagnie en charge du vol charter a tenu à bien gérer la problématique du tonnage de l’appareil. Cela a ainsi garanti de bonnes conditions de navigation aérienne. Après quelques sept (7) années d’études, chaque médecin a eu le désir de tout emporter de ces acquis matériels à Cuba. Mais ce désir s’est confronté aux contraintes du voyagiste. En fait, tout voyageur doit s’adapter aux impératifs et exigences de l’avionneur.

Un segment avéré de voyage professionnel

Le voyage effectué par le contingent des personnels médicaux congolais, le 10 septembre 2020, diffère de celui de 2013. A cette époque, il s’agissait simplement d’un voyage d’étudiants. Après une brillante et rigoureuse formation entreprise par le système universitaire cubain, aujourd’hui les enjeux sont d’un voyage professionnel.

En effet, les 256 médecins étaient particulièrement attendus comme des professionnels de la santé. Ils ont la mission de relever le défi de l’insuffisance des personnels de santé au Congo. Evidemment, cette vision est celle du Chef de l’Etat Congolais, Son Excellence le Président Denis Sassou-Nguesso et de son Gouvernement, pour le bien des congolaises. L’accueil très chaleureux qui leur a été réservé témoigne de la hauteur de cette attente.

séquence de checking au départ de La Havane

En tout état de cause, la mission professionnelle des nouveaux personnels congolais de santé consiste à apporter un appui nécessaire au système de santé du pays. Cependant, cette mission s’avère si complexe que leur nombre ne couvrirait pas tous les besoins en personnels de santé. Pour cette raison, deux autres promotions de médecins et techniciens de la santé emboîteront les pas à la première en 2021 et 2022. Un bon accompagnement de la part des autorités nationales est nécessaire. Il favoriserait ainsi un meilleur appui aux efforts du gouvernement dans la problématique de santé au Congo.

Enfin, le Magazine Eclairmonde a interviewé quelques médecins finalistes. Chacun réitère de mettre en pratique les connaissances professionnelles acquises. Surtout en cette période de défi contre la pandémie de Covid-19.

Lire les propos des médecins finalistes ici.

NOUS SOMMES ECLAIRMONDE : NOUS VOUS INVITONS A PARTAGER AVEC LES AUTRES LA MARQUE DE NOTRE MAGAZINE DU VOYAGE ET DES RÉALITÉS VIRTUELLES AU MONDE.

Hits: 18