LE VOYAGEUR A MASQUE

Le voyageur à masque n’a plus de choix;
Nez et bouche étoffés
Il s’interroge encore jusqu’à quand s’étouffer.
C’est à peine s’il trouve une réponse évasive:
Jusqu’à quand respirer encore cet air encombré ?

Ici, des visages aux “nasobucos” de toutes formes
Cela sent du latino-américain!
Là, des visages aux bavettes de tous modèles,
Cela sent du francophone, et que sais-je encore ?
Voilà l’air dans l’aire des mesures barrières !

Dorénavant, c’est un look pour tout le monde
Que le voyageur observe dans l’embarras.
En compagnie, il ne peut s’en débarrasser;
Un retour à la normale il attend
Pour effectuer encore des tours libres, comme hier.

Le sourire des voyages a perdu sa tramontane
Et les méchants en coulisse se frottent les mains
Rêvant d’un monde de Covid-19 plus alléchant !
Le voyage qui nourrissait le rêve de la liberté
A bien perdu la liberté des rêves et des ailes.

Le voyageur respire encore ses envies d’hier
Mais l’inspiration galvaude ses élans.
Ayant appris le virtuel comme alternative,
L’imaginaire tente de gambader sur la sellette
Sans se suffire des ballades sans bagages
A l’autre bout du monde bras ballants!

Alors avec peine le voyageur se relève
Mais sans grande lueur des lendemains,
Lorsque voyagistes et agences refont du clin d’œil.
Redorent-ils réellement le blason de la liberté d’antan?
Que reste-t-il donc des souvenirs sans masque ?

Au bout du rouleau j’entends gémir des cœurs
Et plaider sans conviction des jérémiades.
J’entends des cœurs regarder le Ciel invisible,
Même ceux-là qui présumaient s’arroger le monde:
Un ouragan semble avoir signé leur terreur !

Ainsi comme jamais la planète ne s’était mise en demeure
Les libertés ont tourné le dos aux libertinages,
Lorsque toutes se sont pliées sous la lionne pandémie,
Lorsque les embrassades se sont disloquées sous des barrières:
Que reste-t-il encore de la renaissance des voyages ?

Le voyage virtuel saurait-il prendre le dessus
Sur le voyageur physique des beaux temps,
Tandis qu’aux quatre coins de la terre
Le voyage intégral poursuit sans équivoque
Son petit bonhomme du chemin de la liberté. ?
J.M. Matondo-Sockot

 

Hits: 7