« La pornographie offre au monde une image perverse des réalités sexuelles et détourne les jeunes de l’épanouissement sexuel réel et contribue, en plus, dans une certaine mesure, à l’échec de la vie amoureuse. Nous leur conseillons à ne pas en faire une référence pour rechercher un épanouissement sexuel.»  

Le vendredi 19 août 2022, l’Agence D’information d’Afrique Centrale a publié une interview accordée aux Dépêches de Brazzaville par Parfait Richard Bitsindou, psychologue clinicien, praticien hospitalier et responsable de l’ONG « La Maison du Bien-Etre Psychologique ». Dans cette interview dont nous vous relayons ici l’intégralité, le psychologue déconseille aux de pratiquer la pornographie pour résoudre les problèmes ou satisfaire les désirs sexuels. Celui-ci évoque un certain nombre de raisons évidentes en sa qualité d’expert en matière bien-être psychologique pour «une vie sexuelle épanouie» en couple.

Parfait Richard Bitsindou

Les Dépêches du Bassin du Congo (LDBC) : Quelle est votre identité, votre fonction dans l’institution ?

Parfait Richard Bitsindou (PRB) : Je m’appelle Parfait Richard Bitsindou, psychologue clinicien, praticien hospitalier et responsable de l’ONG « La Maison du Bien-Etre Psychologique », en sigle MBEP.

LDBC : Quand a-t-elle vu le jour et pour quelle raison ?

PRB : Cette Ong a été créée le 6 juin 2020. Et conformément à l’article 3 de nos statuts, l’objectif général est d’aider les couples à vivre une vie conjugale harmonieuse ». En d’autres termes, elle vise à aider les couples à jouir d’une “vie sexuelle épanouie”.

LA MAISON DU BIEN-ETRE EST VOTRE MAISON DE CONSEILS POUR UNE VIE CONJUGALE HARMONIEUSE

LDBC : Qui peut bénéficier de vos services ?

PRB : Est autorisée à participer à nos ateliers d’expression, toute personne vivant en couple recherchant une stabilité conjugale, toute celle ayant déjà connu un échec de la vie du couple pour des problèmes sexuels, celle désireuse de commencer une relation conjugale harmonieuse sans plaintes sur la sexualité. Peut aussi avoir accès à nos soins, toute personne ayant des difficultés d’ordre sexuel dans la vie du couple, celle ayant connu de multiples défaites sur ses relations amoureuses pour des problèmes sexuels, celles qui hésitent à entreprendre une relation amoureuse pour des craintes sexuelles ou encore celles qui éprouvent des difficultés en rapport avec l’insatisfaction sexuelle.

LDBC : Quel est votre message à l’endroit des jeunes congolais et leurs parents ?

PRB : J’encouragerai les jeunes à ne pas avoir recours à la pornographie pour résoudre leurs difficultés sexuelles, car les films X ont été montés pour vendre quelque chose parfois d’irréaliste, pour avoir de l’argent. La pornographie offre au monde une image perverse des réalités sexuelles et détourne les jeunes de l’épanouissement sexuel réel et contribue, en plus, dans une certaine mesure, à l’échec de la vie amoureuse. Nous leur conseillons à ne pas en faire une référence pour rechercher un épanouissement sexuel.

Quant aux parents, je déconseillerai qu’ils offrent aux enfants de moins de 18 ans les appareils téléphoniques ou autres matériels en lien avec les nouvelles technologies d’information qui peuvent les exposer aux images pornographiques, de peur qu’ils en fassent une préoccupation au point de vouloir expérimenter cela et mettre leur avenir en danger.

LDBC : un dernier ?

PRB : La sexualité étant un sujet tabou dans nos sociétés africaines en général et congolaise en particulier, il est souhaitable que les personnes intéressées par ce sujet profitent de ces types d’atelier d’échanges animés par des psychologues cliniciens praticiens formés, pour maintenir et stabiliser l’équilibre conjugal, sachant qu’il n’y a aucun programme scolaire congolais qui traite la question de “la sexualité et comportement sexuel dans les couples” en dehors de l’université, plus précisément au parcours-type de psychologie.

Propos recueillis par Chris Louzany

CE CONFORT BLEU QUI VOUS RECOIT TOUS LES JOURS POUR VOTRE CONFORT MENTAL ET MORAL.

Est autorisée à participer à nos ateliers d’expression, toute personne vivant en couple recherchant une stabilité conjugale, toute celle ayant déjà connu un échec de la vie du couple pour des problèmes sexuels, celle désireuse de commencer une relation conjugale harmonieuse sans plaintes sur la sexualité.

LOGO DE L’ONG M.B.E.P.

Dites comme les autres ce que vous en pensez

Si vous laissez votre point de vue sur cette question sur cette page, il peut être publié ici, ou faire l’objet d’un article.

Voici ce qu’ont déclaré quelques personnes, après avoir lu cette interview:

Gylchry Bongo, sur Whatsapp Eclairmonde Maga Groupe, le 31 août 2022

« Un sujet très intéressant, que certains parents même dans nos églises omettent d’aborder cela avec les enfants dans la maison, ils abandonnent les enfants à eux même sur un sujet si complexe alors que les parents sont les premiers enseignants des enfants ! »😌

Sockot-dia-nsanga, le 31 août 2022

Il est tout à fait possible de vivre correctement une vie harmonieuse d’abstinence sexuelle sans nécessairement faire usage d’une pratique si honteuse pour soi-même qu’est la pornographie. Et l’autre pratique qui s’en suit comme conséquences immédiatesde la pornographie – à défaut d’un partenaire légitime – s’appelle masturbation et/ou prostitution.

ECLAIRMONDE, LE MONDE SUR LES AILES DES TECHNOLOGIES!

Ne partez pas encore car vous avez davantage à découvrir avec nous, sur le voyage intégral, c’est-à-dire: le voyage et ses différents concepts. Vous trouverez aussi nos contenus sur les pratiques créatives, l’humanité-diversité, les technologies et un plus encore : c’est un carrefour plus.

Vues : 22