Aux Etats-Unis, depuis l’élection et l’investiture du couple présidentiel, tous les regards scrutent la scène politique américaine. Joe Biden a été élu nouveau président des Etats-Unis, avec lui Kamala Devi Harris, son colistière, devenue première Vice-présidente noire du pays. L’épopée de cette femme charismatique, et rayonnante de vigueur, suscite curiosité et éveille admiration. Quel enjeu d’âges et quel exploit ! Jusqu’où pourrait aller son rêve nourri de première femme ? Est-ce un hasard de destin ou une vision prophétique accomplie sur les Etats-Unis d’Amérique ? Prophétie ! Bizarre, non ? Faut-il regarder à Joe Biden, ou à Kamala Devi Harris?

Deux âges et un enjeu majeur : la fragilité de Joe Biden et la vigueur de Kamala Devi Harris aux Etats-Unis?

Depuis le 07 novembre 2020, la presse américaine et internationale relayent l’élection de Joe Biden, candidat du parti des démocrates aux Etats-Unis, comme président de ce pays, à l’âge de 78 ans. Plusieurs observateurs se sont déjà interrogés sur la fragilité du président Joe Biden, par rapport à la vigueur de Kamala Devi Harris. D’aucuns n’hésitent pas de voir le vieux nouveau président ayant fêté ses 78 ans le 20 novembre 2020 être rattrapé par son âge au cours de l’exercice de ses fonctions. Ils envisagent plutôt le rôle de la vice-présidente à la Maison-Blanche revêtir plus d’enjeux et de charges. Elle aura plus de dynamisme à investir.

investiture du couple présidentiel aux Etats-Unis

Alors, vu le facteur d’âge du Président Joe Biden, Kamala Harris pourrait automatiquement lui succéder, aux commandes des Etats-Unis, en cas de défaillance physique de ce dernier. C’est du moins l’avis de beaucoup d’analystes.

Aussi, somme toute, son rôle sera déterminant et inédit, pour la toute première femme et première femme noire à ce poste. Dans son viseur, son épopée culminera sans doute, pour accomplir, le rêve des noirs américains d’accéder au sommet des Etats-Unis d’Amérique. Pour cela, elle devra rassurer la majorité du Peuple américain, ainsi que les autres regards, de la confiance placée en elle.

Dans la lettre du candidat adressée aux militants du Parti démocrate pour justifier son choix sur Kamala Harris comme colistière, Joe Biden a révélé sa stratégie. Selon la presse, il a écrit dans cette lettre qu’il n’envisageait pas un deuxième mandat, d’où le choix de Kamala Harris. Pour lui, elle représente cette personne « intelligente, forte et prête à diriger » dont il a besoin pour travailler à ses côtés, et éventuellement lui succéder.

L’ambition de la première femme de couleurs à briguer la magistrature suprême aux Etats-Unis

La première vice-présidente des Etats-Unis a été élue à 56 ans, donc plus jeune que Joe Biden. On dit de Kamala Harris une femme particulièrement dynamique et pugnace. C’est elle qui a permis à Joe Biden, d’engranger le vote nécessaire de son électorat pour accéder au sommet du pouvoir.

Selon les médias, nombreux électeurs ont dit voter pour Kamala Harris, et non pas vraiment pour M. Biden. Les raisons de cette tendance étaient diversement interprétées. Tantôt,* elles ont été associées, à la fois, à sa personnalité, et peut-être aussi, pour certains, à ses origines. Le passé politique de cette femme charismatique et historique ne saurait être innocent.

La première femme noire à accéder à la vice-présidence des États-Unis a beaucoup combattu. L’ancienne procureure et fille d’immigrés se voit auréolée aujourd’hui. Elle a eu un parcours académique, professionnel et politique particulièrement brillant. Elle peur marcher dans le couloir du meilleur rêve d’une noire-américaine, devenue première femme noire (Vice) présidente des États-Unis.

Voilà pourquoi, en briguant cette fonction, Kamala Harris n’a pas encore terminé son ascension, ou son épopée. C’est du moins de l’avis de plusieurs observateurs. Nous relevons QU’IL NE FAUT PAS REGARDEZ À JOE BIDEN, mais plutôt regarder à ce que va devenir cette première femme noire américaine qui monte, monte et nourrit le rêve de briser le sceau de son destin.

Un rêve nourri pour les élections présidentielles du 03 Novembre 2020 aux Etats-Unis.

investiture du couple présidentiel aux Etats-Unis

Lors des dernières présidentielles, Kamala Harris avait annoncé sa candidature à la Primaire des démocrates. Le dessein d’un rêve nourri de son épopée politique revêtait-là un sens pour sa candidature aux élections présidentielles du 03 Novembre 2020.

Selon la presse, Kamala Harris a tenté de combattre Joe Biden lors d’un des débats des primaires, dans la logique de sa candidature à l’élection présidentielle. Elle l’a attaqué sur ses positions passées relatives aux politiques de déségrégation raciale dans les années 1970. Mais, bien vite, elle n’a pas pu soutenir clairement sa candidature. On dit qu’elle n’a plus soutenu sa candidature au regard d’un bref bond dans les sondages.

Elle a donc préféré accepté l’approche de Joe Biden qui l’a choisie comme colistière, grâce à ses atouts de sénateur, d’avocat et son expérience exécutive du pouvoir. Ce choix, dit-on en plus, a été motivé par sa proximité avec Beau Biden, le fils de Joe Biden qui fut un ancien procureur du Delaware décédé en 2015.

On voit bien donc, à cet effet, que Kamala Harris n’est pas arrivée au poste de vice-présidente des Etats-Unis par hasard. C’est parce qu’elle a une vision qui pourrait faire d’elle un jour carrément présidente des États-Unis.

Pourquoi cet événement moderne est-il arrivé aux Etats-Unis?

Le cours de l’histoire n’est jamais un fruit du hasard. Voici ce que disent les écritures bibliques sur le cours de l’histoire du monde : 

«J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, Et j’exécuterai toute ma volonté». Ésaïe 46:10 

« Il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets, Mais c’est le dessein de l’Eternel qui s’accomplit ». Proverbes 19:21

 « Le cœur de l’homme médite sa voie, Mais c’est l’Eternel qui dirige ses pas. » Proverbes 16:9

« Qui dira qu’une chose arrive, Sans que le Seigneur l’ait ordonnée? 38N’est-ce pas de la volonté du Très-Haut que viennent Les maux et les biens?… » Lamentations 3:37

Ainsi, pourquoi l’élection d’une femme à la vice-présidente des USA fait tant d’admiration ? Pourquoi cet événement moderne coïncide-t-il avec une prédiction prophétique d’un homme de Dieu faite depuis 1960 ?

Une grande femme se lève, ravissante, vêtue de façon très royale avec du violet

De toute évidence, plusieurs personnes voient dans cet évènement moderne un grand signe prophétique annoncé depuis le 06 juillet 1960. En effet, un homme de Dieu avait déjà vu et prophétisé l’avènement au pouvoir, aux Etats-Unis, d’une femme, soit comme Présidente, soit comme Vice-Présidente. Ce prophète américain, WILLIAM MARRION BRANHAM, a déclaré ce qui suit :

investiture du couple présidentiel aux Etats-Unis

«…Et souvenez-vous, AINSI DIT LE SEIGNEUR, une femme va diriger avant le temps de la fin. Elle sera soit présidente, soit vice-présidente, soit ce sera l’Eglise catholique en tant que femme. J’ai vu cela : une grande femme, la nation s’inclinait devant elle. Il y en aura une avant le temps de la fin. AINSI DIT LE SEIGNEUR. Notez cela et voyez, vous les jeunes gens. Voyez si cela va arriver. Si ce n’est pas le cas, je suis un faux prophète. Serait soit présidente, soit vice-présidente (…) des Etats-Unis» (extrait de la brochure DES CE MOMENT, prêché le Samedi, 16 juillet 1960, à KLAMATH FALLS OR, aux USA). S’adressant aux générations après lui, cet homme insistait : « notez cela et voyez-vous les jeunes gens… ».

Cet homme de Dieu a également déclaré :  

« §207 Maintenant, j’ai fait cette prédiction, j’ai dit : “J’ai vu une grande femme se lever, ravissante, vêtue de façon très royale, avec du VIOLET. Et là, j’avais mis une petite parenthèse : “(Elle avait beaucoup de pouvoir aux États-Unis ; peut-être l’église catholique.)” Une femme, quelqu’un, une femme ; ... Tout ce que j’ai vu, j’ai vu cette femme, c’est tout. » (Extrait du sermon : La soixante-dixième semaine de Daniel, prêché le dimanche matin 6 août 1961).

Aujourd’hui, l’élection et l’intronisation de cette première femme à la vice-présidence des Etats-Unis, semble être un fait fort et curieux ! Que nous réserve donc la suite, après les quatre années à venir ? Faut-il vraiment regarder à Kamala Devi Harris, ou à Joe Biden?

https://youtu.be/kDzUuy8RaFM

NOUS SOMMES ECLAIRMONDE

Hits: 267